Donnez un nom à une exoplanète !

RÉSULTATS DES VOTES DE LA CAMPAGNE “DONNEZ UN NOM À UNE EXOPLANÈTE ! “

Nervia et Eburonia sont les nouveaux noms officiels de l’étoile HD49674 et de son exoplanète. Ainsi en ont décidé les 1300 participants au vote belge qui a permis de déterminer la proposition gagnante parmi les quatre couples de noms pré-sélectionnés.

Dans le cadre de son 100e anniversaire, l’Union astronomique internationale a lancé le concours IAU100 NameExoWorlds qui a permis à
chaque pays dans le monde de donner un nom à une exoplanète et son étoile hôte. En Belgique, particuliers, associations et écoles ont été
invités à voter parmi une liste de quatre propositions.

Ces quatre propositions (nom de l’étoile et nom de l’exoplanète) soumises au vote étaient Nervia et Eburonia (74% des suffrages), Saxophone
et Ténor (10%), Diversity et Natura (9%), et Meuse et Escaut (7%).

L’Union Astronomique Internationale a annoncé ce 17 décembre à Paris que l’étoile HD49674 et son exoplanète (attribués à la Belgique dans
le cadre de la campagne internationale NameExoWorlds) allaient porter dorénavant comme noms officiels Nervia et Eburonia.

Ces noms ont été proposés dans une première phase de la campagne par Gatien de Callatay, Henry Ordutowski et Thomas Plancke. Il s’agit
de dénominations adaptées de “Nerviens” et de “Eburons”, noms des plus fameuses tribus celtiques Belgae ayant peuplé la partie nord de
la Gaule. Les Belgae ont donné leur nom à la province romaine de Gallia Belgica, puis plus tard à la Belgique.

Ces dernières années, les astronomes ont découvert des milliers de planètes en orbite autour d’étoiles proches. Certaines de ces exoplanètes
sont petites et rocheuses comme la Terre, d’autres sont des géantes de gaz comme Jupiter. La plupart des étoiles de l’Univers pourraient
être accompagnées d’une ou plusieurs planètes en orbite autour d’elles et certaines de ces planètes pourraient posséder des caractéristiques
physiques semblables à celles de la Terre, ce qui les rendraient potentiellement propices à l’émergence de la vie.

L’Union astronomique internationale (International Astronomical Union, IAU) est la seule organisation habilitée à nommer officiellement les astres. A l’occasion de son centième anniversaire, l’Union astronomique a lancé la campagne IAU100 NameExoWorlds permettant à tout un chacun de proposer deux noms liés par un thème commun et pouvant être attribués à une exoplanète déjà connue et à son étoile hôte. Le but de cette initiative était de faire prendre conscience de notre place dans l’Univers et de faire réfléchir à la façon dont la Terre pourrait être perçue par une civilisation d’une autre planète.

Quelle exoplanète ? Quelle étoile ?

L’IAU attribue à chaque nation participante une exoplanète et son étoile hôte. Cette sélection s’est réalisée en s’assurant que l’étoile est suffisamment brillante et bien positionnée dans le ciel de manière à ce qu’elle soit observable avec un petit télescope depuis l’ensemble du pays.

Le système étoile-exoplanète sélectionné pour la Belgique est celui auquel appartient l’exoplanète HD 49674 b, situé à plus de 130 années lumières de notre système solaire, dans la constellation du Cocher. Cette exoplanète, dix fois plus légère que Jupiter, a été découverte en 2002. Elle orbite autour d’une étoile similaire à notre Soleil à une distance équivalente à 6 % de la distance Terre-Soleil.

L’exoplanète attribuée à la Belgique :

Identifiant Ascension droite Déclinaison Constellation Type de l’étoile hôte
HD 49674 b 06h51m30.52s +40°52’03.9″ Cocher Naine jaune

Comment se sont déroulés la sélection et le vote?

Parmi les nombreuses propositions faites jusqu’au 15 août (près de 700 couples de noms reçus), une liste de quatre noms a été retenue par le
Comité belge de sélection parmi celles qui répondaient aux critères de dénomination (entre autres: pas un nom déjà attribué à un astéroïde, pas de
noms de personnes vivantes ou décédées après 1919, nécessité d’avoir un nom libre de droit: pas de héros de bandes dessinées donc). Ces quatre
propositions ont ensuite été soumises au vote jusqu’au 13 novembre. Les nouveaux noms attribués aux exoplanètes seront utilisés conjointement
à la nomenclature scientifique existante, avec mention des personnes qui les ont proposés.

Plus d’informations sur l’IAU

L’Union astronomique internationale (IAU) rassemble plus de 13 500 astronomes professionnels de plus de 100 pays à travers le monde. Sa mission est de promouvoir  et de sauvegarder l’astronomie sous tous ses aspects: recherche, communication, éducation, développement. L’IAU est également l’unique autorité internationalement reconnue apte à octroyer des noms aux corps célestes et à leur relief. Fondée en 1919 à Bruxelles, l’IAU est le plus grand organisme professionnel d’astronomes au monde.

Liens