Nouveau

Concert Hide and Seek le 25 août à 20h00

Voici l’occasion unique de participer à un concert la tête au beau milieu des étoiles… Littéralement ! Sous un dôme à 360°, vous serez immergé dans l’espace au son du trio Baul Meets Saz. Emre Gültekin, chanteur et joueur de saz turc (luth à long manche), unit les sons de son instrument aux voix et percussions du duo indien BrahmaKhyapa.

Malabika Brahma (voix) et Sanjay Khyapa (dubki, dotara) sont originaires d’Inde, et sont devenus les ambassadeurs musicaux de la culture Baul, communauté indienne marginale du Bengale, nomade et profondément spirituelle. En unissant ces cultures et leur tradition musicale, Baul Meets Saz crée une musique étrangement moderne, à la fois puissante et mystique.

Hide & Seek

Bruxelles regorge de secrets et de lieux cachés. Pour la troisième édition du Hide&Seek Festival, Muziekpublique vous emmène dans des lieux insolites, emblématiques et totalement inattendus de la capitale pour des concerts de musique traditionnelle du monde. Du 20 au 26 août, laissez-vous porter par les sonorités du monde dans des lieux aussi surprenants que le sommet de la tour Reyers, un ancien laboratoire à haute tension, le dôme étoilé du planétarium ou les pieds des dinosaures…
Le soir, imprégnez-vous de l’atmosphère d’un lieu surprenant ouvert pour vous de façon inédite et laissez-vous porter par la musique. L’après-midi, profitez d’un concert couplé avec une visite guidée organisée par Brukselbinnenstebuiten. Cette troisième édition du festival promet des découvertes musicales et patrimoniales se faisant étrangement écho !

Le Planétarium de Bruxelles présente:

Ça schtroumpfe à l’Observatoire!

Un des précédents directeurs de l’Observatoire royal de Belgique était un ami de Peyo. Ensemble, ils choisirent d’illustrer l’actualité des recherches en sciences de la Terre à l’Observatoire avec les Schtroumpfs. Ainsi, dès 1966, les petits hommes bleus ont égayé pas moins de 18 cartes de vœux inspirées par les recherches et les instruments de l’Observatoire. Ces cartes vous sont ici présentées, accompagnées de quelques-uns des instruments qui y sont illustrés.

Exposition GRATUITE à partir du 9 juin 2018
ouvert de 10h30 à 17h

Nouveau film 360° « Fantôme de l’Univers »

Fantôme de l’Univers raconte la passionnante histoire de la recherche de la matière noire, du Bing Bang aux preuves indirectes du XXIe siècle.

Le film présente les premiers indices de l’existence de la matière noire dans les années 1930 et entraîne les spectateurs dans les profondeurs d’une ancienne mine d’or dans le Dakota du Sud où se trouve le plus sensible détecteur de matière noire du monde.

De là, les spectateurs sont emmenés au «Large Hadron Collider», le plus grand et plus puissant collisionneur de particules du monde, au CERN à Genève, où une équipe internationale de scientifiques tente de détecter les traces des particules de la matière noire. La matière noire n’a pas encore pu être observée directement, mais son existence n’est aujourd’hui plus remise en question dans la cosmologie.

Proposé tous les jours de l’année (sauf les 24-25-31/12 et 01/01) à 16h à partir du jeudi 21 juin 2018.

COSMIC NIGHTS 2018 – 6ème édition

COSMIC NIGHTS est un festival international de musique électronique spatiale: de la musique cosmique dans le style « Berliner Schule » mais avec une touche belge…
Initié il y a 6 ans, ce festival offre un podium aux artistes de la musique électronique cosmique et dark ambient belge. Le projet COSMIC NIGHTS est continuellement à la recherche d’endroits uniques au milieu desquels la musique trouvera sa meilleure expression. Le festival se déroulera cette année-ci pour la 3ème fois au Planétarium.

RHEA (B)

RON BOOTS (NL)

GALACTIC UNDERGROUND (B)

  • Samedi 19 mai 2018
  • Portes ouvertes à 19h00
  • Entrée gratuite
  • Réservation obligatoire à l’adresse mail: rhea3@telenet.be

(merci de mentionner votre nom et le nombre de tickets souhaités)
Vous recevrez de plus le soir même un CD comportant la musique des trois artistes.

  • Planétarium de Bruxelles, Avenue de Bouchout 10, 1020 Bruxelles

Plus d’informations sur COSMIC NIGHTS 2018 via Facebook:
https://www.facebook.com/CosmicNightsBelgium

COSMIC NIGHTS 2018 est une production RHEA bvba avec le soutien du Planétarium de l’Observatoire royal de Belgique.

Alain PIERRE en concert

« From Chaos to Cosmos »

Samedi le 21 avril 2018 à 20h30 au Planétarium de Bruxelles

Pour le jubilé de ses 70 ans: Pionnier du synthétiseur depuis plus de 50 ans

Informations : concert gratuit (300 places)  /  Portes à 20h

Pas de réservation nécessaire, soyez à temps le soir même.

Plus d’info sur l’artiste : www.alainpierre.be

Les « 5 à 7 » d’astronomie au Planétarium

Le planétarium a voulu répondre à la forte demande du public en combinant une séance de planétarium classique avec le potentiel de notre simulateur numérique.

Tantôt en utilisant l’ancien projecteur Zeiss, tantôt, plongé dans l’univers virtuel, soyez le cinéaste de cette avant-soirée. Que vous rêviez de sonder les profondeurs du cosmos ou simplement d’être bercé par les histoires mythologiques des constellations, les « montreurs d’étoiles » du Planétarium seront à votre écoute et choisiront les thèmes les plus sollicités ou accessibles au plus grand nombre.

  • Où ? Planétarium de Bruxelles, Avenue de Bouchout 10, 1020 Bruxelles (à deux
    pas de l’Atomium)
  • Quand ? Dimanche 4 mars et dimanche 6 mai à 17h00 (durée : environ 1h30)

Attention : dernière entrée à 17h, l’accès à la salle n’est plus autorisé après la fermeture des portes.

  • Pour qui ? Pour tous à partir de 12 ans
  • Entrée : € 7 (adultes) – € 5 (jeunes, seniors)
  • Il n’est pas nécessaire de s’inscrire à l’avance. Veuillez vous présenter à la caisse au plus tard à 16h45.

 

RSS News ESO

  • Beauté et élégance célestes 8 août 2018
    Une multitude de galaxies étincelantes peuplent ce cliché acquis par le Télescope de Sondage du VLT de l’ESO, un télescope de 2,6 m à la pointe de la technologie conçu pour sonder le ciel dans le domaine visible. La multitude de galaxies visibles sur cette image présente des caractéristiques dont l’étude permet aux astronomes de […]
  • Un vestige stellaire révèle l’origine de molécules radioactives 30 juillet 2018
    Grâce à ALMA et NOEMA, des astronomes ont pour la première fois détecté, avec certitude, une molécule radioactive dans l’espace interstellaire. La fraction radioactive de cette molécule consiste en un isotope d’aluminium. Les observations révèlent que cet isotope a été disséminé dans l’espace après que deux étoiles aient collisionné, donnant naissance à un objet baptisé […]
  • Premier test réussi de la théorie de la relativité d’Einstein à proximité d’un trou noir supermassif 26 juillet 2018
    Des observations effectuées au moyen du Very Large Telescope de l’ESO ont pour la toute première fois permis de mettre en évidence les effets, sur le mouvement d’une étoile, de l’intense champ gravitationnel généré par le trou noir supermassif situé au centre de la Voie Lactée. Cette confirmation longtemps attendue de la théorie de la […]
  • Un nouveau dispositif d’optique adaptative installé sur le VLT génère des images d’une très grande définition 18 juillet 2018
    Le Very Large Telescope (VLT) de l’ESO vient de capturer sa première lumière au moyen d’un tout nouveau dispositif d’optique adaptative baptisé Tomographie Laser – et d’acquérir des images tests particulièrement détaillées de la planète Neptune, d’amas d’étoiles et d’autres objets célestes. L’instrument pionnier MUSE positionné en mode Champ Etroit et combiné au module d’optique […]
  • Un paysage céleste haut en couleurs 11 juillet 2018
    De nouvelles observations effectuées au moyen du Very Large Telescope de l’ESO montrent l’amas d’étoiles RCW 38 dans toute sa splendeur. Cette image fut acquise au cours d’une campagne de test de l’instrument HAWK-I équipé du système d’optique adaptive GRAAL. RCW 38 ainsi que les nuages de gaz brillants qui l’environnent apparaissent clairement. De même, […]
  • En 2019, une éclipse totale du Soleil sera visible depuis l’Observatoire de La Silla de l’ESO au Chili 4 juillet 2018
    Le 2 juillet 2019, l’un des phénomènes naturels les plus impressionnants qui soit sera visible depuis l’Observatoire de La Silla de l’ESO au Chili – il s’agit d’une éclipse totale du Soleil. Ce type d’événement est particulièrement rare – la prochaine occurrence in situ se produira dans 212 ans seulement. Aussi, l’ESO organise une campagne […]
  • Première image confirmée d’une protoplanète acquise par le VLT de l’ESO 2 juillet 2018
    SPHERE, un instrument chasseur d’exoplanètes installé sur le Very Large Telescope de l’ESO, a capturé la toute première image confirmée d’une protoplanète en formation dans le disque de poussière d’une jeune étoile. La jeune planète trace un chemin au travers du disque primordial de gaz et de poussière qui entoure la très jeune étoile baptisée […]
  • Le VLT de l’ESO observe `Oumuamua s’éloigner rapidement 27 juin 2018
    `Oumuamua, le premier bolide interstellaire découvert au sein du Système Solaire, s’éloigne du Soleil plus rapidement que prévu. Cet étrange comportement a été détecté par une collaboration astronomique internationale dont fait partie le Very Large Telescope de l’ESO. Les résultats nouvellement obtenus suggèrent qu’`Oumuamua s’apparente davantage à une comète interstellaire qu’à un astéroïde. Ils paraîtront […]
  • Le VLT effectue le test le plus précis de la relativité générale d’Einstein à l’extérieur de la Voie Lactée 21 juin 2018
    Grâce à l’instrument MUSE qui équipe le Very Large Telescope de l’ESO au Chili et au Télescope Spatial Hubble du consortium NASA/ESA, des astronomes ont effectué le test le plus précis à ce jour de la théorie de la relativité générale d’Einstein à l’extérieur de la Voie Lactée. La galaxie voisine ESO 325-G004 a joué […]
  • ALMA détecte un ensemble de trois planètes en orbite autour d’une étoile jeune 13 juin 2018
    Deux équipes distinctes d’astronomes ont utilisé ALMA pour dénicher des indices probants de l’existence de trois jeunes planètes autour de l’étoile HD 163296. L’utilisation d’une toute nouvelle méthode de détection planétaire leur a permis d’identifier trois perturbations au sein du disque de gaz qui encercle la jeune étoile : ces perturbations constituent la preuve formelle […]